WINDOOR Care-Code – Le test

Voici le test de cet ensemble de produits CARE CODE de chez WINDOOR.

La société Windoor m’a gentiment offert différents produits pour que je puisse réaliser cet article.

care-code-logo-blanc-ouverture-portail-appel-phares-300x168

Déballage

D’emblée, à l’ouverture du colis, les produits respirent la qualité et la solidité.

Voici les différents produits mis à disposition :

  • L’émetteur CC-EME-2
  • L’émetteur allume-cigare CC-EME-AC
  • Le récepteur CC-REC-2
  • Une Diode zener avec une petite documentation d’utilisation
  • Une notice d’installation

Je ne reviendrais pas sur la description et les caractéristiques de ces produits, puisqu’ils ont déjà été décrits ici :

Produits Windoor Care Code

Les 2 boitiers, CC-EME-2 et CC-REC-2, sont de très bonne facture, un plastique et un assemblage de qualité.

Les différents câbles de raccordement sont déjà étamés, donc on a pas à se soucier de torsader chaque fil multi-brins pour faciliter les raccordements.

Une led témoin est présente et permettra de vérifier le bon fonctionnement.

Il existe déjà sur le marché des produits similaires.

Il faut avouer que ce modèle est robuste et à l’épreuve du temps, avec une fabrication spécifique pour pouvoir être utiliser en milieu hostile (humidité, températures extrêmes : -20 à +70°) sans toutefois être étanche.

Enorme plus du produit, il possède une communication codée sur 128 bits, garantissant un haut niveau de sécurité.

C’est évidemment indispensable lorsqu’il s’agit de lui confier la gestion de son portail, et surtout de sa porte de garage.

Les 3 produits Care Code :

L’émetteur CC-EME-2

CC-EME-2

Il possède 3 fils de raccordement et l’antenne (fil blanc) de transmission des codes radio.

  • Le fil noir est à connecter au – de la batterie
  • Le fil rouge est à connecter au +12v  +24v permanent de la batterie
  • le fil vert est à raccorder à la commande (en l’occurence le fil d’alimentation du feu de route).

câblage CC-EME-2

Nota : Certains, pour différentes raisons (difficulté d’accès aux fils sur certains véhicules, crainte que des personnes malintentionnées voient la méthode d’ouverture) ne voudront pas forcément raccorder la commande au fil d’alimentation du feu de route pour activation sur appel(s) de phare. Il suffira alors de câbler le module dans l’habitacle sur un poussoir dissimulé.

L’émetteur allume-cigare CC-EME-AC

Revenons plus particulièrement sur cet émetteur.

CC-EME-AC

Alors qu’il est pratique d’avoir monté en fixe sur son véhicule un émetteur type CC-EME-2, cela peut être une contrainte pour certains.

Soit pour certains qui changent régulièrement de véhicules, soit pour d’autres qui n’ont pas envie, ou qui ne savent pas faire ce genre de raccordements.

Pour ces personnes, Windoor a inventé le modèle allume-cigare CC-EME-AC.

Il suffit de le brancher sur la prise allume-cigare de la voiture… et c’est tout !

Un simple appui sur le bouton (ou plusieurs selon la programmation choisie), et le récepteur reçoit l’information.

Lorsque laisse son véhicule garé, il suffit de le débrancher et le mettre dans son sac.

Vraiment pratique.

A noter que le récepteur accepte une infinité d’émetteurs, donc il est possible d’équiper en émetteurs une flotte de véhicules d’une grande entreprise.

ATTENTION : il est à noter qu’il ne fonctionne qu’en 12vcc !

Le récepteur CC-REC-2

Bien évidemment, de ce coté là, un câblage est impératif.

CC-REC-2

Beaucoup plus de fils sur ce boitier, et pour cause.

Il possède 6 fils de raccordement et l’antenne (fil blanc) de réception des codes radio.

câblage CC-REC-2

  • Le fil noir est à connecter au – de l’alimentation
  • Le fil rouge est à connecter au + de l’alimentation
  • Les fils verts (sortie 1) sont à raccorder (pas de polarité, donc peut importe le sens) au bornier de bouton auxiliaire d’ouverture de la motorisation.
  • Les fils bleus (sortie 2) sont à raccorder (pas de polarité, donc peut importe le sens) au bornier de bouton auxiliaire de fermeture de la motorisation.

Au niveau de l’alimentation, c’est assez pratique, car on a le choix entre 12 ou 24v continu, ou 12 à 18v alternatif.

En fonction des motorisations, on aura très souvent la possibilité de l’alimenter sans avoir à recourir à une alimentation externe.

une diode Zener est fournie, scotchée sur un petit papier expliquant son utilité. Elle devra être insérée en série entre le fil rouge et la sortie 24vac de la motorisation pour limiter la tension d’alimentation à 18v.

diode zener

Nota 1 : Dans le cas où les motorisations sont commandées par un unique bouton OUVRE/STOP/FERME,  on pourra commander 2 motorisations avec un récepteur, en câblant par exemple la sortie 1 sur la motorisation du portail et la sortie 2 sur celle de la porte de garage.

Au niveau fonctionnement, comme spécifié, la sortie 1 est commandée par un double appui, alors que la sortie 2 sera actionnée sur un appui long (>1sec).

Nota 2 : Il est bien évident qu’il faut que les motorisations acceptent le raccordement de bouton externe. En effet, certaines ne proposent qu’une commande radio, et donc dans ce cas, il n’y a rien à faire, ou presque. Je dis bien « ou presque », car j’ai toujours une solution sous le coude pour ce genre de situations, même si cela restera du bricolage… mais c’est possible !

Concernant les sorties, il s’agit de contacts secs, donc sans potentiel. Elles agissent comme des interrupteurs électroniques pour obtenir un contact ou non entre les 2 fils. 

Avant de pouvoir réaliser les raccordements à sa motorisation, il est nécessaire de retrouver la notice d’installation de celle-ci.

On ne l’aura pas forcément si on l’a fait poser, parce que l’installateur la donne rarement, et qu’il n’y a pas toujours de schémas de connexions dans le boitier.

Donc notre meilleur ami étant Google, après quelques recherches, on retrouve généralement la documentation, dans la mesure où il ne s’agit pas de marques trop exotiques.

ATTENTION : Avant toute chose, il est nécessaire de couper l’alimentation de la motorisation, soit en débranchant sa prise (si disponible), soit en disjonctant la ligne correspondante au compteur.

Association émetteur/récepteur

Lorsqu’on achète un kit complet (CC-K-U, CC-K-AC),le(s) émetteur(s) et le(s) récepteur(s) sont déjà associés en usine. Dans certains cas, les kits à 2 émetteurs ou à 2 récepteurs (CC-K-2E, CC-K-2R ) peuvent nécessiter l’association du module supplémentaire.

Donc une fois les émetteurs correctement raccordés, l’ensemble est déjà fonctionnel.

Si des éléments sont rachetés par la suite, une association sera nécessaire.

Pour cela, il faut mettre le récepteur en mode association en passant un aimant de droite à gauche sous la led jusqu’à ce que celle-ci clignote.

Le récepteur passe en programmation durant 25s.

Dans ce laps de temps, il suffit d’émettre une commande à partir du nouvel émetteur (double court pour la sortie 1, ou long pour la sortie 2). L’association se fait automatiquement et la led s’éteint, indiquant le passage en mode normal.

LES ESSAIS :

Raccordements du récepteur CC-REC-2

J’ai précédemment téléchargé la notice d’installation de la motorisation.

Une bonne trentaine de pages, mais 3 ou 4 sur la connectique.

2 choses m’intéressent, d’une part l’espéré bornier d’alimentation basse tension, et d’autre part celui de raccordement d’un bouton auxiliaire.

Je trouve ceci :

bornier d'alim 24v

Donc je connecte :

  • Le fil rouge sur la borne 9 (24vcc)
  • Le fil noir sur la borne 10 (masse)

Maintenant pour le bouton auxiliaire :

Bornier bouton 1

Il suffit de connecter de cette façon :

  • 1 fil bleu sur la borne 5
  • 1 fil bleu sur la borne 6

Etant donné que je n’utilise pas la sortie 2 (les fils verts), je les mets dans des bornes automatiques à levier afin qu’ils ne viennent pas en contact avec les circuits électriques. J’aurais bien pu également mettre un bout d’isolant électrique.

boitier de commande   intérieur du boitier de commande

les 2 connecteurs

                  En haut : le connecteur de sortie bouton – En bas : celui de l’alimentation 24v

Raccordement à l’entrée « bouton auxiliaire 1 » :

connexions de la sortie 1

              Les fils bleus de la sortie 1 sont raccordées aux bornes 5 et 6 (entrée bouton AUX1)

Raccordement à l’alimentation 24v :

connexion de l'alimentation

                               Le fil rouge sur +24v (br9), le fil noir sur la masse (br10)

Mise en place du boitier CC-REC-2 :

J’ai la chance d’avoir beaucoup de place disponible dans le boitier, donc on peut y logé sans problème le CC-REC-2.

On peut voir en au-dessus du transfo à gauche les bornes automatiques à leviers (gris/orange) dans lesquelles sont mis chaque bout des fils verts non utilisés.

CC-REC-2 dans le boitier

                                                                CC-REC-2 dans le boitier

Je laisse le boitier ouvert le temps de faire les essais.

D »une part pour ne pas avoir à l’ouvrir en cas de problème, et d’autre part parce que je souhaite pouvoir faire des essais de mémorisation et d’effacement d’émetteurs.

Mémorisation / effacement d’émetteurs :

Les 2 émetteurs sont associés d’origine avec le récepteur.

Avant d’effectuer les essais fonctionnels, je souhaitais supprimer les récepteurs mémorisés dans le récepteurs.

Pourquoi ?

Déjà pour valider la procédure, mais surtout parce qu’en grand paranoïaque que je suis, je sais que la chauve-souris enragées existe.

Je me suis dis que le récepteur a peut être été associé à d’autres émetteurs en usine lors d’essais, et que ces récepteurs ont pu être vendu à un voisin.

Donc je préfère tout tout effacer et mémoriser mes 2 émetteurs.

Après câblage comme mentionnés dans les tests ci-dessous, j’ai donc réalisé cette opération.

La procédure est assez simple, bien expliquée dans la notice. Il faut juste avoir un aimant pour pouvoir mettre le boitier en mode « effacement » à la mise sous tension, ou en mode « mémorisation ».

A noter que je m’y suis repris à plusieurs reprise pour passer en mode « effacement ». C’est juste une question d’habitude.

Tests du CC-EME-2 avec le CC-REC-2 :

Comme on l’a vu plus haut, le CC-EME-2 doit être câblé sur les fils de la voiture.

Ce que je craignais s’est vérifié en levant le capot, l’espace est très restreint à l’arrière du phare pour intervenir sur les fils.

IMG_3011

                              Arrière du phare

De plus, les fils sont protégés par une gaine. Le raccordement risque d’être compliqué pour un test rapide.

Pour faire plus simple et pouvoir tester rapidement l’ensemble, j’ai utilisé une petite batterie 12v pour simuler le raccordement du module CC-EME-2 au véhicule.

Les fils rouge et noir sont raccordés respectivement au + et au – de la batterie.

Le fil vert sera mis temporairement au + pour simuler un double appel de phare.

CC-EME-2 sur batterie

Le résultat est là, à chaque fois que je fais un double contact du fil vert sur le + de la batterie, la led présente sur le boitier s’allume, signalant l’émission du code radio.

La porte s’ouvre, s’arrête ou se referme (séquentiellement, selon le cas).

Au niveau portée, j’ai pu m’éloigner d’une trentaine de mètres dans la rue et les commandes étaient toujours interprétées.

Tests du CC-EME-AC et CC-REC-2 :

Alors là, côté émetteur, rien à faire à part le brancher dans la prise allume-cigare 12v du véhicule.

IMG_2991   IMG_2994

IMG_2993   IMG_2995

Une fois de plus, c’est très simple.

Une fois la prise allume-cigare alimentée, un double-clic sur le bouton poussoir permet d’actionner sa motorisation. Le bouton s’allume pour signaler l’émission du code.

CONCLUSION

Je trouve que le kit CC-K-AC est parfait.

Evidemment, il coûte 129€, l’émetteur allume-cigare CC-EME-AC supplémentaire revient à 95€, mais il faut avouer que c’est vraiment très très pratique.

A mon sens, la version allume-cigare est à privilégier car pratiquement plug & play. « pratiquement » car il reste la partie récepteur à connecter.

Plus besoin de chercher dans son sac la télécommande du portail, et ensuite celle de la porte de garage.

Un double-clic, le portail est ouvert… un clic long, la porte de garage s’ouvre !

Au niveau de la portée, je n’ai pas pu tester à plus de 30m, mais pour moi c’est très largement suffisant.

Concernant la réactivité, c’est immédiat.

Je suis donc pleinement satisfait, et je pense qu’un autre émetteur allume-cigare prendra place dans la seconde voiture.

POUR ALLER PLUS LOIN…

A la fin de cet article, je me suis poser la question : Que demander de plus ?

Je dois vous avouer que moi, Frédo, j’en veux toujours plus.

Vous le savez, à la lecture de mes autres articles, ma maison est connectée.

Même mon système d’alarme envoie des informations à la domotique.

J’aimerais bien pouvoir améliorer le système :

  • savoir lorsque le récepteur CC-REC-2 est actionné
  • pouvoir commander la motorisation uniquement lorsque l’alarme est désactivée.

Un prochain article présentera différents moyens de mettre en oeuvre ces nouvelles données en intégrant cette solution CARE CODE à la domotique.