ZIBASE : Piloter un DVR ( vidéosurveillance )

Je possède un système de vidéosurveillance analogique composé d’un DVR (enregistreur) et de caméras.

Avec le DVR, Il est possible de faire de la détection de mouvements et envoyer par mail une photo de la caméra concernée, mais cette détection n’est pas assez précise, car elle est trop souvent perturbée par des changements de luminosité qui génèrent des détections parasites.

Nous verrons dans cet article comment fiabiliser ce système de détections et d’envois de photos, mais également comment récupérer ces détections dans un système de domotique afin de pouvoir générer des actions sur d’autres éléments (lumières, sirènes, volets roulants,…).

Sommaire

  • 1 – Présentation
    • 1.1 – L’installation d’origine
    • 1.2 – Fonctionnement initial
    • 1.3 – Les objectifs
  • 2 – Amélioration de la détection
    • 2.1 – Détection de mouvement
    • 2.2 – Gestion des détections
    • 2.3 – Commande des entrées « SENSOR » du DVR
  • 3 – Mise en oeuvre
    • 3.1 – Configuration des 4 radars CHACON
    • 3.2 – Ajout des 4 périphériques radars dans la Zibase
    • 3.3 – Ajout des scénarios EV RADAR dans la Zibase
    • 3.4 – Configuration de l’IPX800v3
  • 4 – Conclusion
  • 5 – Pour aller plus loin

1 – Présentation

Dans l’article Mon installation, j’ai évoqué le pilotage de mon système de vidéosurveillance par la domotique.

1.1 – L’installation d’origine

Le système de vidéosurveillance analogique se compose d’un enregistreur (DVR) et de 4 caméras analogiques.

Les caméras sont raccordées au DVR par du câble vidéo KX6 et des fiches BNC.

Le DVR est raccordé au réseau informatique et donc à la box ADSL.

Les alimentations du DVR et des caméras sont connectées à un onduleur pour que l’ensemble continue de fonctionner durant des coupures secteurs.

1-videosurveillance-origine

1.2 – Fonctionnement initial

le système de vidéosurveillance est totalement autonome, et la liaison avec la box ADSL sert juste à la visualisation locale et distante via une application dédiée.

L’enregistrement peut se faire soit sur détections de mouvements, soit en continu, soit même encore selon des plages horaires définies.

En mode « détections de mouvements sur la vidéo de la caméra », même si on peut régler la sensibilité, il arrive trop souvent que des enregistrements soient déclenchés par des changements de luminosité ou des mouvements dans la végétation.

En conséquence, dans ce mode, l’envoi par mail de photos est également trop fréquent donc inexploitable.

Nous ne détaillerons pas ici la configuration de l’envoi de photos par mail sur détections de mouvements, car il s’agit de paramétrages internes spécifiques à chaque marque et type de DVR.

1.3 – Les objectifs

  • recevoir par mail des photos uniquement sur mouvement avéré
  • informer le système de domotique pour commander d’autres éléments du système.

2 – Amélioration de la détection

Pour détecter plus précisément le mouvement,  il fallait confier cette tâche à la domotique et à de vrais détecteurs de mouvement.

2.1 – Détection de mouvement

Il me fallait trouver un modèle :

  • adapté à l’extérieur,
  • compatible avec ma Zibase Pro,
  • peu énergivore,
  • et peu onéreux.

Le CHACON DI-O 54741 répondait à tous ces critères. Mais il n’est pas immunisé à la détection « petits animaux », et même les chats sont détectés. Un radar sera donc installé à proximité de chaque caméra.

2-chacon-ir-ch54741-droite-detoure

2.2 – Gestion des détections

La Zibase Pro va collecter les détections en provenance des 4 radars CHACON, et piloter un équipement à sorties « contact sec » reliées aux 4 entrées « SENSOR » du DVR.

3-zibase-et-protocoles

2.3 – Commande des entrées « SENSOR » du DVR

Le DVR possède une entrée SENSOR (ou alarme) pour chaque caméra connectée.

Une alarme est déclenchée dès qu’une des entrées SENSOR est reliée au GND (commun).

Une sortie à contact sec permet de réaliser ce court-circuit, et l’IPX800v3 est parfaitement adapté puisqu’il en possède 8.

En plus il est facilement pilotable par la Zibase.

4-ipx800v3

3 – Mise en oeuvre

Voici le schéma représentant la nouvelle gestion des détections de mouvement et la commande du DVR :

5-videosurveillance-domotique

3.1 – Configuration des 4 radars CHACON

Les radars CHACON DI-O 54741 ont un réglage d’identifiant par roues codeuses.

6-chacon-54741-roues-codeuses

On choisira arbitrairement une configuration pour chacun des radars. La combinaison formera l’identifiant, réglable de A1..A16 à P1..P16.

Il est important de vérifier que les codes choisis ne sont pas déjà utilisés par un autre équipement radio configurés ou non sur la Zibase.

En effet, un voisin peut avoir un système de domotique avec les mêmes codes.

Pour cela, il suffit d’aller dans le configurateur Zibase en mode expert, et de consulter le « suivi d’activité ».

7-suivi-dactivite-zibase

3.2 – Ajout des périphériques radars dans la Zibase

Le radar va envoyer 2 valeurs en fonction de son état.

Un radar configuré sur D4 enverra 2 valeurs :

  • D4 : détection d’un mouvement
  • D4_OFF : fin de détection

Je crée donc 2 périphériques pour chaque radar, que j’appelle IR ON (détection) et IR OFF (fin de détection), que je configure de cette manière :

  • CATEGORIE : Détecteurs
  • TYPE : GENERAL
  • LOGO : PRESENCE

Le premier « IR ON » a donc comme identifiant D4 que je dois saisir sans faire de capture d’identifiant.

Je coche « visualisé sur les interfaces de l’utilisateur » pour l’affichage des détections sur les IHM.

8-peripherique-zibase-radar-on

Le second « IR OFF » a comme identifiant D4_OFF.

Ce périphérique n’est pas utile dans notre application.

Donc je ne coche pas « visualisé sur les interfaces de l’utilisateur ».

9-peripherique-zibase-radar-off

Ensuite je rajoute les 3 autres radars selon la configuration que j’ai choisie sur les roues codeuses.

3.3 – Ajout des scénarios EV RADAR dans la Zibase

Maintenant, pour chaque périphérique « IR ON », il faut créer un scénario qui va se déclencher et effectuer différentes tâches.

Dans l’exemple, le scénario « EV RADAR P JARDIN » est déclenché lors d’un début de détection de mouvements par le stimuli PERIPHERIQUE « IR ON PORTE JARDIN ».

10-scenario-ev-radar-1

J’ai 2 variables V37 et V42 qui reflètent les états « ARMEMENT TOTAL » et « ARMEMENT PARTIEL » de mon système d’alarme.

Je teste si une de ces 2 variables est à 1 (signalant un armement), et si l’alarme n’est pas armée, je stoppe le scénario car je ne souhaite pas recevoir de notifications et des photos.

A ce sujet, cet article explique comment récupérer les informations d’une centrale d’alarme sur une box de domotique.

11-scenario-ev-radar-2

L’alarme étant armée, on envoie une notification push « RADAR PORTE JARDIN » sur le smartphone :

12-scenario-ev-radar-3

Et on commande L’IPX pour mettre sa sortie n°1 à 1.

Paramètre de la commande leds.cgi :

led=x avec x le numéro de la sortie, de 0 à 7 (pour l’IPX800) et 8 à 15 (pour une extension), et ainsi de suite.
Cette syntaxe permet de piloter directement une sortie.

Si la sortie concernée a été préréglée avec au moins un Tb (Delay Off) non nul dans la configuration de la sortie de l’IPX, une impulsion de durée Tb commandera la sortie.

Sinon la commande inversera l’état de la sortie, à la manière d’un télérupteur.

Ici, le Tb est configuré sur 5 (on le verra dans la configuration de l’IPX), donc la sortie n°1 sera fermée pendant 0,5s.

Pour les 3 autres scénarios EV RADAR, j’utilise les sorties 2 à 4, donc il faut remplacer cette commande par :

  • 2em radar : leds.cgi?led=1
  • 3em radar : leds.cgi?led=2
  • 4em radar : leds.cgi?led=3

13-scenario-ev-radar-4

Lorsque l’alarme est armée en partiel (je suis présent), j’envoie une commande TTS « radar porte jardin » à la tablette murale :

14-scenario-ev-radar-5

3.4 – Configuration de l’IPX800v3

Je me rends sur la page web de l’IPX800v3, il est affiché :

15-ecran-principal-ipx800v3

  • Pour configurer les sorties, je clique sur « Edit » de OUTPUT en haut à droite,
  • Sur l’écran suivant, je choisis successivement les sorties (channel) 1 à 4 pour les configurer comme indiqué sur l’écran ci-dessous,
  • je configure le nom de chaque « Output Name » : SENSOR 1 DVR … SENSOR 4 DVR,
  • je mets « 5 » dans le Tb (Delay Off) des 4 sorties,
  • je clique sur « Save », puis « CLOSE »

16-config-sortie-1-ipx800v3

Voilà, c’est terminé.

À chaque détection de mouvement dans la zone concernée, la Zibase est prévenue par le périphérique « RADAR ON » correspondant, et le scénario « EV RADAR » associé est déclenché.

Si l’alarme est armée, la Zibase m’envoie une notification push sur mon smartphone.

Ensuite elle commande une sortie de l’IPX800v3 qui va se mettre en court-circuit durant 0,5s.

Cette sortie étant reliée à l’entrée SENSOR (alarme) du DVR, celui-ci réagit à l’ordre, va prendre une photo de la caméra associée et me l’envoyer par mail.

Enfin, une commande TTS est envoyée à la tablette murale si l’alarme est armée en mode « partiel ».

4 – Conclusion

La solution est parfaitement fonctionnelle.

Nous l’avons vu, j’ai associé à l’envoi de la photo une notification push sur le smartphone et une commande TTS sur la tablette murale.

Ainsi, en cas de défaillance d’un élément de la chaîne (IPX, câblage, DVR, caméra), je reçois quand même une notification push dès que la Zibase reçoit la détection de mouvements.

5 – Pour aller plus loin

Sur le même principe, nous pourrons piloter  n’importe quel appareil commandable par contact sec.

Je pense en particulier à une entrée alarme d’une caméra IP qui serait également en mesure d’envoyer par mail une photo.

Concernant les différents équipements qui pourraient être actionnés par la box de domotique lors d’une détection de mouvement, on pourrait par exemple faire sonner une sirène en pré-alarme.

on peut aussi simuler une présence en commandant certains éclairages.

Ou alors sécuriser les lieux en fermant tous les volets roulants.

One Comment

  1. ZIBASE : Piloter un DVR (vidéosurveillance) | Frédo et ses idées lumineuses
    7 mai 2015 @ 14 h 26 min

    […] ZIBASE : Piloter un DVR (vidéosurveillance) […]

Leave a Reply