Pilotage WAF d’une lampe sur pied

Nous allons voir comment piloter de façon « WAF » une lampe avec interrupteur sur le câble.

Pourquoi « WAF » ? Ce terme signifie « Woman Acceptance Factor ».

Autrement dit, il ne faut pas que Madame se retrouve contrariée dans ses habitudes, et il faut  également veiller à ce que l’installation soit « propre ».

Sommaire

  • 1 – Présentation
    • 1.1 – Objectifs
    • 1.2 – Les moyens
  • 2 – Première tentative… et premier échec
  • 3 – Deuxième tentative
    • 3.1 – câblage
    • 3.2 – Association du module dans la box
    • 3.3 – Intégration du module dans la lampe
    • 3.4 – Premiers essais
    • 3.5 – Paramétrages
    • 3.6 – Nouveaux essais
  • 4 – Conclusion
  • 5 – Épilogue

1 – Présentation

Près de la TV du salon est installée une lampe dans le salon qui crée une lumière d’ambiance avec une ampoule 25w. L’interrupteur est monté en série sur le câble.

1-lampe origine

1.1 – Objectifs

En premier lieu, il s’agissait de pouvoir commander la lampe à distance.

Ensuite, si possible, je désirais pouvoir obtenir un éclairage principal, donc bien plus puissant, tout en baissant la consommation.

Naturellement, il fallait aussi pouvoir baisser l’intensité pour obtenir comme avant un éclairage d’ambiance.

Dernière chose, WAF oblige, il fallait que rien ne soit visible.

1.2 – Les moyens

Je disposais à ma disposition 2 Box de domotique, la Zibase Pro et  le FIBARO Home Center 2.

J’avais aussi 2 actionneurs, la prise commandée Everspring AN158-6 et le module FIBARO Dimmer FGD211, tous les 2 en Z-wave.

Etant donné que l’avais déporté le Z-wave sur la Fibaro HC2, le choix de la box était établi.

2 – Première tentative… et premier échec

Le plus simple était d’utiliser la prise commandée Zwave Everspring AN158-6, et ma première idée était de l’utiliser.

Après quelques secondes, la prise était associée au Home Center 2, si bien qu’il était facile de commander la lampe à partir de l’application Fibaro.

2-lampe et AN158

J’étais ravi, tout semblait aller pour le mieux, sauf que…

Comme tous les soirs, madame a appuyé sur le bouton pour allumer la lampe.

Évidemment la lampe ne s’est pas allumée car la prise commandée était sur OFF.

J’ai compris que ça n’allait pas le faire, et que je devais rapidement enlever la prise AN158-6 et rebrancher la lampe comme avant, en attendant de trouver une autre solution vraiment fonctionnelle.

Même si je pouvais commander la lampe à distance via la box, ce n’était vraiment pas WAF !

J’avais occulté que l’objectif principal devait intégrer le fait de conserver la fameuse commande à l’interrupteur. 

Il me restait donc la deuxième possibilité à base du FIBARO DIMMER FGD211, qui permettait par la même occasion d’obtenir la variation de luminosité.

Mais il fallait pouvoir le cacher, et en regardant sous le pied de la lampe, je découvrais une place très largement suffisante pour mettre le module et le câble.

pied de lampe vu de dessous

pied de lampe vu de dessous

3 – Deuxième tentative

Voici le module Fibaro Dimmer FGD211 :

Dimmer FGD211

Dimmer FGD211

Comme je devais complètement modifier le câblage, le câble d »origine devenait trop court.

En plus la prise était moulée sur le câble, et l’interrupteur s’est cassé au démontage.

J’ai donc racheté le matériel nécessaire :

câble 2x0,75 couleur bronze

câble 2×0,75 couleur bronze

interrupteur et fiche 2 pôles couleur bronze

interrupteur et fiche 2 pôles couleur bronze

Comme je l’ai dit, l’ampoule 25w à incandescence était insuffisante pour créer un éclairage principal et il aurait fallu une ampoule de 100w pour obtenir une luminosité convenable.

Je devais donc la remplacer par un modèle basse consommation qui puisse supporter une variation de luminosité.

J’ai choisi ce modèle LEXMAN LED DIMMABLE 15w (1521 lumens – équivalent 100w) disponible chez Leroy Merlin.

7-ancienne ampoule

ancienne ampoule à incandescence 25w

8-nouvelle ampoule LED DIMMABLE

Nouvelle ampoule LED Dimmable 15w

3.1 – Câblage

J’ai suivi le schéma donné dans la notice du FGD211 :

9-dimmer-fibaro-cablage-single-switch

Ce qui donne ci-dessous le schéma de câblage complet :

10-cablage-lampe

En détail l’intérieur de l’interrupteur :

11-cablage-interrupteur-lampe-tv

Voici le câblage en image :

12-photo cablage lampe

Avant de fixer le module et le fil dans le pied, il faut faire quelques essais pour être certain que ça fonctionne.

3.2 – Association du module dans la box

En premier lieu,  on branche la lampe sur le secteur pour pouvoir alimenter le module FGD211 et l’associer avec le HC2.

Sur l’interface de configuration du Home Center 2, dans la section « modules », je clique sur le bouton « add or remove device » :

13-ajouter-ou-supprimer-un-dispositif

Pour ne pas avoir d’échec lors de l’association, Il faut toujours exclure un module avant de l’inclure (voir cet article) :

14-supprimer-un-module

Je clique sur « supprimer » et ensuite, après appuis rapides à 3 reprises sur le bouton situé dans le trou du module FGD211, e HC2 indiquera que le module est supprimé.

Maintenant, je vais rajouter le module (inclusion) :

15-ajouter-un-module

Je clique sur « Ajouter » et ensuite, après appuis rapides à 3 reprises sur le bouton situé dans le trou du module FGD211, e HC2 indiquera que le module est ajouté.

On peut voir le nouveau module dans la liste des modules :

16-module-lampe-tv

Là, on peut essayer en cliquant sur ON et OFF et en déplaçant le curseur de variation, la lampe réagit bien.

3.3 – Intégration du module dans la lampe

Je colle du double-face sur un coté du module pour le fixer dans le pied, en faisant attention de ne pas occulter le trou d’exclusion/inclusion, et d’en faciliter l’accès ultérieur :

 17-dimmer-avec-double-face

Puis je fixe le module dans le pied de la lampe et j’enroule le câble excédentaire :

18-intégration-dimmer

La lampe a retrouvé sa place :

19-lampe-avec-nouveau-bouton

J’ai 2 regrets.

D’abord de ne pas avoir pris du câble et un bouton noir qui auraient été plus discrets.

Ensuite d’avoir acheté un interrupteur trop gros qui ne peut pas être fixé sur le coté de la base du pied.

ça aurait ainsi pu être plus discret… mais pourra toujours être modifié par la suite.

3.4 – Premiers essais

Pour avoir une lumière d’ambiance lors d’une soirée TV, je règle le dimmer réglé presque au minimum.

L’ampoule LED consomme moins de 3w (valeur indicative donnée en pourcentage de la valeur maximale définie dans le module avec la puissance de l’ampoule).

Elle fournit une intensité lumineuse faible mais agréable, équivalente à l’ancienne ampoule de 25w.

20-device-fgd211-2.67w

21-lampe-2.67w

Éclairage LED – consommation 2,67w

Pour avoir un éclairage principal, je règle le dimmer réglé au maximum.

L’ampoule LED consomme alors 15w et fournit une intensité lumineuse très importante de 1521 lumen, soit l’équivalent d’une ampoule à incandescence de 100w !

Et c’est largement suffisant pour éclairer la pièce.

22-device-fgd211-15w

23-lampe-a-15w

Éclairage LED – consommation 15w

Je pensais que tout fonctionnait bien.

Mais non, encore un problème lié au bouton. Pour pouvoir allumer ou éteindre la lumière, il faut faire un ON/OFF au bouton.

En effet, le module est configuré initialement en gestion d’un bouton poussoir (monostable), et non d’un interrupteur (bistable).

Quelques réglages sont encore à faire.

3.5 – Paramétrages

Retour dans les paramètres du FGD211 sur l’interface du Home Center 2.

  • Dans « Appareil commandé », je choisis « Eclairage » pour que la gestion de la lampe soit faite dans la section « éclairage » sur l’application Fibaro,
  • dans « consommation électrique déclarée », je règle sur 15W (puissance de l’ampoule),
  • et je coche « show energy consumption measurements » pour l’ajouter au panneau énergie.

24-parametrage-1-du-fgd211

  • J’avais un problème avec la gestion du bouton, et c’est le paramètre 14 qui sélectionne le type d’actionneur (interrupteur ou bouton poussoir). Sa valeur par défaut est « Monostable » pour la gestion d’un bouton poussoir.
  • Comme j’ai un simple interrupteur, je dois choisir « Bistable ».

25-parametrage-2-du-fgd211

J’ai aussi positionné le paramètre 30 sur « le module ne répond pas aux alarmes » car je n’en aurai pas besoin.

26-parametrage-3-du-fgd211

3.5 – Nouveaux essais

Maintenant le bouton est correctement interprété.

Une fonctionnalité intéressante et très pratique que j’ai découvert, surtout si on n’a pas de tablette sous la main, est que lorsque la lampe n’est pas allumée à 100%, un rapide ON/OFF sur le bouton provoque un allumage au maximum.

4 – Conclusion

J’ai réussi à valider tous mes objectifs.

  • Je peux commander la lampe à partir d’une tablette ou un smartphone,
  • la commande à l’interrupteur est conservée,
  • la consommation d’énergie maximale est en baisse, puisque l’ampoule fournie une intensité lumineuse 4 fois plus importante tout en consommant presque 2 fois moins,
  • je peux faire varier l’intensité lumineuse pour l’adapter aux besoins (éclairage ou ambiance),
  • l’intégration est vraiment réussie, même si elle est perfectible.

5 – Epilogue

Le soir venu, c’était l’heure du jugement puisque l’avis de Madame devait être synonyme de la certification WAF !

Après le premier échec cuisant, j’avais cette fois-ci mis toutes les chances de mon côté.

Malgré tout, je redoutais quand même ce moment, puisque dans la journée, je lui avais juste dit que j’étais sur un petit bricolage.

Flairant l’affaire, elle m’avait lancé un suspicieux « J’espère que tu n’es pas en train de toucher à ma lampe !« .

Et ça n’a pas loupé. En arrivant, elle se dirige instinctivement sur la lampe.

Elle constate qu’il y a un léger changement, puisqu’il manque le fil  à la sortie du bouton.

Elle regarde tout autour… rien de spécial…

Elle appuie sur l’interrupteur, et miracle, ça s’allume, et pourtant il manque un fil !… ???

Elle appuie de nouveau à plusieurs reprises sur le bouton, ça s’éteint, se rallume…

Même si ça semble fonctionner correctement, je vois bien qu’elle n’est pas dupe, elle se doute de quelque chose, d’où sa réflexion « ouais,… et alors ???« .

Et alors là, survient le prestige.

… Alors je brandis ma tablette magique, je mets le dimmer à 100% et tout le salon s’illumine.

Elle est stupéfaite, preuve en est son exclamation « là d’accord !!!« .

Même si dans la réalité, elle s’en fiche bien, puisque la seule chose qui l’importe, c’est de pouvoir continuer d’allumer et éteindre à partir du bouton !

Va-t-elle me demander combien ça coûte tout ça ? Pour éluder, je rajoute « Et pour pas cher en plus, 15w au lieu de 100« .

Du coup, tout va bien, le jugement tombe, mon bricolage est validétesté et approuvé 100% WAF !!!

One Comment

  1. Pilotage WAF d’une lampe sur pied | Frédo et ses idées lumineuses
    17 avril 2015 @ 17 h 57 min

    […] Pilotage WAF d’une lampe sur pied […]

Leave a Reply